Instruments Medievaux

La soule, plutôt football ou rugby ?

Written on 5 juin 2017   By   in Sport

La soule représente un des premiers jeux de balle né au Moyen-Age. Ce jeu aurait été introduit par les anglais. Guillaume le Conquérant aurait ramené cette activité lors de son règne en Angleterre et elle aurait peu à peu envahi la France. La soule sera ensuite largement pratiquée, aussi bien par le peuple que par les membres du clergé ou les bourgeois. Elle permet à deux équipes de s’affronter autour d’une balle de cuir.

Histoire de ce premier jeu collectif

La soule se joue le plus souvent avec une balle de cuir mais les joueurs trouvaient au Moyen-Age de nombreuses façons de disputer ces parties. Une vessie de porc gonflée d’air ou des boules de bois pouvaient être utilisées ainsi que tout matériel de forme sphérique. Les premières parties opposaient les hommes de la campagne à ceux de la ville. Plus tard, les équipes étaient davantage mélangées selon les régions et les affinités.
Malgré des règles créées dès son apparition, des rixes est des actes de violence ont fini par donner une mauvaise image à ce sport. Considéré à tort comme agressif et dangereux, il sera interdit par Philippe V et Charles V. Des incidents isolés ont ainsi remis en question une pratique qui était pourtant codifiée dès le début.
Malgré les interdictions qui vont se succéder au cours de l’histoire, la soule continue à être pratiquée en cachette. Elle aura notamment beaucoup de succès à la Renaissance avec des parties organisées de façon régulière. Elle devient très populaire dans certaines régions comme la Picardie, la Normandie et la Bretagne. Sa renaissance dès les années 2000 montre que ce sport n’a finalement jamais réellement disparu.

Un fonctionnement simple pour les joueurs

Pour pouvoir jouer à la soule, il faut commencer par former deux équipes. La balle qui possède une anse pour la porter et tirer est posée à terre. Le but de la première phase de jeu est de ramener cette balle dans son camp. Une fois chose faite, la deuxième phase du jeu va pouvoir commencer.
La seconde phase consiste à aller noyer la soule dans la mare adversaire. Pour y parvenir, il faut réussir à tirer avec la main ou le pied dans le rectangle de 2 mètres sur 1,50 mètre signalé par un piquet et un drapeau.
Un arbitre est présent pendant toute la partie pour sanctionner les sorties de la balle, la façon de tenir la balle et les oppositions entre les deux parties qui doivent se faire en respectant les règles.

Les formes actuelles de la soule

Compte tenu des deux phases de jeu qui caractérisent se sport médiéval, il peut être considéré comme l’ancêtre du football et du rugby. La première phase qui demande de savoir contrôler le ballon pour le ramener dans sa zone demandait une bonne maîtrise du ballon avec le pied. Il est certain que le football actuel s’est clairement inspiré de cette discipline.
Le rugby trouve également ses racines dans ce sport avec la deuxième phase qui demande de tirer la balle dans un espace délimité. Marquer un essai au rugby correspond exactement au même principe. Lorsque l’essai est marqué, des points supplémentaires sont attribués à l’équipe correspondante. Cette étape d’un match de rugby est directement issue du principe de placer sa soule dans la mare adverse.
La Grande Choule qui se joue actuellement en Normandie est une version plus moderne. Demandant beaucoup d’habileté, cette pratique issue directement de la soule médiévale demande de savoir jouer avec une crosse et de pouvoir commander la balle avec le pied. Une coupe de Normandie est disputée tous les ans au mois de mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *